Edito: Quelques acquis du président Antonio Souaré à la tête de la FEGUIFOOT (par Firawa Touré )

0
87

Edito: Quelques acquis du Président Antonio Souaré à la tête de la FEGUIFOOT

Après dix (10) mois de crise marqués par la dissolution du bureau exécutif de la Fédération Guinéenne de Football en 2016, les acteurs du football guinéen dans l’unanimité ont décidé de confier la gestion et les destinées de la FEGUIFOOT à Monsieur Antonio Souaré, à cause de son implication personnelle pour le rayonnement du football, surtout avec le Horoya AC. Le mardi 28 février 2017 dans un réceptif hôtelier de la place, Antonio Souaré a été élu de la Président de la Fédération Guinéenne de Football avec 62 voix contre 2 voix pour le Président sortant Salifou Camara “Super V”. Acteur clé de la renaissance et de retour des rouge et blanc de Matam dans la classe des grands clubs africains, Antonio Souaré est considéré comme un sauveur par les observateurs aguerris.

Dès après le congrès électif en 2017, le bureau exécutif de la Fédération Guinéenne de Football a engagé un audit financier sur la gestion des fonds que la FIFA et la CAF ont alloués à la FEGUIFOOT pour le développement du football des jeunes et des jeunes filles. À la suite de cet audit financier, les instances du football mondial ont renouvelé leur confiance à l’équipe conduite par Antonio Souaré.

La Fédération Guinéenne de Football s’est beaucoup investie dans la formation des techniciens, des arbitres et des journalistes sportifs. Les choses ont démarré par les différents séminaires organisés à l’intention des entraîneurs, arbitres et journalistes sportifs. L’actuel bureau exécutif de la F.G.F n’hésite pas sur les moyens pour financer toutes les sessions de formation pour la mise à jour des acteurs du football à l’image des autres pays.

La mise en place de la DTN par la FGF :

La réussite du football passe forcément par le développement du football à la base par le canal de la Direction Technique Nationale (DTN). Cette structure n’a malheureusement pas fonctionné dans le passé. Mais depuis 2017, les réalités ont changé en facilitant la mise en place d’une Direction Technique Nationale digne de nom avec un Directeur Technique National, un Directeur Technique National Adjoint et un personnel, plus un local équipé au Centre Technique de Nongo.

Grâce à un soutien financier et institutionnel de la Fédération Guinéenne de Football, la DTN a fait le tour de la Guinée l’année dernière pour dénicher des jeunes talents qui vont rejoindre l’académie élite de Guinée. Plus de 100 enfants ( filles et garçons ) seront hébergés, logés et formés par les techniciens employés par la Direction Technique Nationale au Centre Technique de Nongo.

Opérationnalisation du Centre Technique de Nongo et du Stade Général Lansana Conté de Nongo :

Pour aider certaines fédérations à avoir des infrastructures sportives, la FIFA dirigée à l’époque par Sepp Blatter a financé la construction d’un centre technique à travers le projet Goal. Inauguré en 2013 lors d’une visite de Sepp Blatter à Conakry, le Centre Technique de Nongo est resté longtemps fermé pour manque de financement. Malgré le détournement des fonds par certains guinéens, Antonio Souaré a financé plus de 200.000$ pour les travaux de finition du Centre Technique de Nongo. Du Centre Technique de Nongo au stade Général Lansana Conté de Nongo, l’actuel numéro 1 du Football guinéen s’est battu pour rendre ces infrastructures opérationnelles dans un bref délais.

Dix (10) ans après le lancement des travaux du stade de Nongo, la Guinée a été incapable de finir ce don chinois. C’est ainsi que le gouvernement du Professeur Alpha Condé a jugé nécessaire de confier la gestion de ce complexe à l’entreprise Groupe Business Marketing GBM, de Monsieur Antonio Souaré en 2017. Deux (2) ans après cette convention entre les deux parties, le désormais stade Général Lansana Conté de Nongo, qui fait son dernier toilettage est opérationnel et attend la reprise des vols pour son homologation par les experts de la CAF et de la FIFA.

Mise en place de la Ligue Amateur :

À l’image des autres pays de la sous région, la Guinée a désormais une Ligue Amateur qui s’occupe de l’organisation des compétitions et du développement des clubs évoluant sous sa couverture. C’est pourquoi ces dernières années, les montées en Ligue 2 sont régulièrement organisées par la Ligue Amateur accompagnée par la Fédération Guinéenne de Football. Les ligues régionales de Football et les districts sont également associés dans cette lutte.

Relance du Football Féminin :

Marginalisé et relégué au dernier plan il y a quelques années, le football féminin est maintenant une priorité de la Fédération Guinéenne de Football (F.G.F ) depuis l’arrivée du Président Antonio Souaré. Pour matérialiser les paroles par les actes concernant la relance du football féminin, l’actuel N°1 de l’instance dirigeante du football guinéen a mis en place la commission du Football Féminin dirigée par Madame Oumou Sy, avant de nommer Mme Yeo Moriba “Ambassadrice du Football Féminin ” en début d’année 2019.

Ces différentes décisions ont été suivies par l’organisation d’un tournoi de détection piloté par la Direction Technique Nationale (DTN) dans les différentes régions administratives du pays. Après plusieurs mois de tournée dans tout le pays, la DTN de la Fédération Guinéenne de Football a pu dénicher des jeunes filles talentueuses pour constituer les différentes catégories d équipes nationales. Si le Syli Féminin se résumait à l’équipe A dans le passé, ce tournoi a permis à la Fédération Guinéenne de Football de mettre en place, les équipes nationales Cadettes, Juniors et Séniors. Sur proposition de la Direction Technique Nationale, le Président Antonio Souaré a constitué les staffs techniques avant d’engager les équipes nationales dans les différentes campagnes.

Changement de l’indice du Football guinéen :

De 1958 à 2018 soit 60 ans, la Guinée a toujours eu 2 représentants dans les compétitions inter-clubs organisées par la Confédération Africaine de Football. Mais grâce aux performances du Horoya AC en Coupe CAF et en Ligue des Champions, l’indice du football guinéen a changé désormais avec 4 clubs qualifiés maintenant dans les compétitions. Un acquis à mettre sur le compte du Président Mamadou Antonio Souaré et des rouge et blanc de Matam.

Le retour de la Guinée dans la cour des grandes nations :

La Guinée du Hafia 77 avait perdu sa place à un moment dans le monde du football africain. Il a fallu attendre l’arrivée de l’actuel Président de la Fédération Guinéenne de Football pour changer les données. Tout a commencé par la visite des Présidents de la FIFA et de la CAF en Janvier 2019 à Conakry. Gianni Infantino et Ahmad Ahmad ont tous félicité et encouragé le Président Antonio Souaré pour tout ce qu’il fait pour le football guinéen depuis son arrivée. C’est pourquoi il est présent dans les commissions de la Confédération Africaine de Football et de la Fédération Internationale de Football Association. Observé et suivi par ces frères de la sous région, il a été plébiscité en fin d’année 2019 à la tête de l’Union des Fédérations Ouest Africaines de Football – UFOA Zone A au Sénégal. À peine élu, le guinéen Antonio Souaré a organisé 2 compétitions en Guinée et en Sierra Leone.

En plus des réalisations citées ci haut, il faut signaler la présence des arbitres guinéens dans les compétitions de la CAF. Sans oublier l’organisation régulière des assemblées générales ordinaires de la Fédération Guinéenne de Football depuis 2018.

Avec tous ces efforts réalisés en 3 ans, l’on peut dire sans risque de se tromper le bilan de l’actuel bureau exécutif de la Fédération Guinéenne de Football est positif malgré quelques manquements.

Djibril Firawa Touré journaliste sportif 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here