FEGUIFOOT : Le CONOR à la manœuvre, l’agenda qui cache le complot

1610

Le mot d’ordre qui consiste à œuvrer de manière à empêcher systématiquement Monsieur ‘’Mamadou Antonio SOUARE’’ et son équipe à ne pas faire acte de candidature lors de la prochaine Assemblée Générale Elective de la Fédération Guinéenne de Football, est bel et bien l’agenda caché du CONOR.

En oubliant que la mission d’un Comité de Normalisation revêt son caractère strictement temporaire, déterminée par l’autorité légale qui la désigne, le CONOR de Madame SY Mariam DIALLO dont la composition se chiffre curieusement à quatre membres (nombre paire qui peut être sujet à problème en cas de nécessité de vote), se permet abusivement, jusqu’à outrepasser les TDR de la lettre de mission.

Insoucieux surtout du facteur temps qui nous sépare de la date du 30 juin 2022, retenue pour l’organisation d’une Assemblée Générale Elective, le Comité de Normalisation s’arroge de façon pernicieuse et arrogante, des tâches qui ne peuvent relever que de la compétence d’un Organe Exécutif, élu aux suffrages universels des membres statutaires, en temps normal.

Au nombre de ces tâches son regard malicieux, mais agard et dédaigneux sur la gestion du Comité Exécutif sortant ; pourtant restée sous les projecteurs de la FIFA, avec à la clé, plusieurs audits en termes de suivi, durant le mandat de 2017 à 2021.

En dépit des rapports d’audit certifiés conformes, et les bonnes appréciations faites par les services spécialisés en gouvernance de la FIFA sur la gestion de la Fédération Guinéenne de Football d’une part ; d’autres parts, les approbations des membres statutaires sur les exercices budgétaires écoulés lors des différentes Assemblées Générales Ordinaires qui, aux termes des textes règlementaires en vigueur, restent et demeurent sans appel ;

Le CONOR, en véritable autorité martiale persiste et signe son intention d’une nouvelle revue des exercices budgétaires du mandat écoulé ;

A quel dessein ?

La FGF n’est pas une entité extra planétaire. Elle est régie par les textes et règlements, à l’image de toutes les associations sportives affiliées aux instances faitières du football; lesquelles veillent minutieusement à l’utilisation des subventions qu’elles allouent à ces associations pour la pratique et le développement du football.

Néanmoins, il y a un proverbe africain qui dit :

‘’Lorsque tu te courbes pour regarder le testicule d’un vieillard, rassures toi qu’un autre curieux positionné derrière toi, sera là pour observer le fond de ta culotte, peut être bourré de substances nauséabondes’’

La famille du football guinéen est loin d’être dupe ; car elle n’est pas à sa première expérience de mission d’un Comité de Normalisation.

En trois mois, ce CONOR a bénéficié de fabuleuses subventions de la FIFA et de la CAF ; sans oublier, la dernière offre du gouvernement, qui constitue la plus grosse assistance financière des neuf (09) dernières saisons sportives de l’état qui ne passent pas inaperçues à l’œil du cyclone.

En toute civilité, les observateurs se réservent jusqu’ici le droit de mettre à la place publique, les détails des trois mois de gestion du CONOR (donneur de leçons).

Alors invitez-vous à balayer devant votre porte, car le moment venu, l’opinion nationale et internationale sera au bain des dividendes de votre gestion.

Enfin, rappelez-vous que les acteurs du football guinéen tiennent au respect de la date du 30 juin 2022 pour l’organisation de son Assemblée Générale.

Un observateur du Football Guinéen