« On souhaite au moins une arrivée »


Dans une interview pour SCB TV, Mathieu Chabert fait le point sur la première partie de saison et la suite du championnat. Il évoque également le recrutement.


chabert

« J’avais imaginé un club très bien structuré pour le National 2 et c’est plus que le cas puisqu’on a des structures dignes du professionnalisme. C’est un club avec une ferveur, des supporters présents partout, j’ai en mémoire le déplacement à Bobigny. Ce sont eux qui nous ont permis de pousser dans les dernières minutes pour aller cherche la victoire. »

 

Le duel avec Sedan

« On a 7 points de retard sur Sedan. L’objectif qu’on s’était donné avec le président et les joueurs, c’était de réduire l’écart de 6 points qu’il y avait à ma prise de fonction. Aujourd’hui on est à 7 points, on ne pense pas trop au match en retard contre Saint-Quentin (le 18 janvier, ndlr) mais plutôt à celui de Mulhouse (samedi, ndlr).

La première partie de saison est très importante, mais de janvier à mars, c’est une période charnière. Un tout autre championnat va démarrer, l’équipe qui sera la plus forte mentalement ira au bout. C’est aussi celle qui aura les meilleurs supporters. Ce sont plein de petites choses qui feront qu’on sera, j’en suis persuadé, en National 1 la saison prochaine. »

 

Le bilan de la phase aller

« Depuis le début de saison, la charge de travail est importante. Les joueurs s’entraînent beaucoup, même plus que dans certains clubs professionnels. On met tout en œuvre pour que le Sporting soit en National la saison prochaine.

Je préfère gagner en étant poussif que faire nul en jouant bien. Les critiques font partie du jeu, on les accepte. Après je demande un peu plus d’indulgence. Sans les dirigeants et les gens qui font vivre le club, le Sporting ne serait plus là. […] On a un bilan de 2 défaites et un nul sur 14 matchs, c’est énorme. On serait certainement premiers dans les autres groupes. On est avec une équipe qui tourne mieux que nous, mais on a un rythme de champion. »

 

Le « mercato » du Sporting

« Ce qui me dérange un peu, c’est qu’on s’amuse à sortir des informations le matin d’un match primordial, avec des joueurs qui sont concernés (pas les informations). Ça c’est embêtant. Pour couper court à ces rumeurs : j’ai décidé que Francescu Massoni, Steve Haguy et Sofiane Belle ne feront plus partie du groupe de N2. Ils sont laissés à la disposition de l’équipe réserve. F. Massoni a décidé de quitter le club. Peut-être que les autres feront de même. Ce sont mes choix, qui sont d’ordre sportif. On peut avoir mieux, tout simplement. On compte énormément sur Anthony Martin et Samuel Guibert (qui figuraient sur la liste, ndlr). […] Je ne souhaite pas d’autres départs.

On souhaite au moins une arrivée, un bon joueur capable de nous apporter une très bonne plus-value. On a des pistes très intéressantes. Si Haguy ou Belle quitte le club, on pourra très certainement recruter encore. »

 

La suite du championnat

« Je suis un coach qui vit les choses à 2 000 %, qui s’investit corps et âme dans le projet. Je ne peux pas accepter d’entendre que les joueurs ne mouillent pas le maillot, car je sais que c’est le cas. […] Je suis persuadé qu’on va se rapprocher du leader et qu’avec les beaux jours, les gens viendront très nombreux au stade.

J’ai envie que la diaspora bastiaise et les Corses se déplacent massivement à Sedan pour le match au sommet de ce groupe. Mais pour cela, il faut gagner le plus de matchs possible avant cette rencontre. »

 

 



Source ici

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*